Accueil > Actualité Travaux > Travail en hauteur : que dit la loi ?

Travail en hauteur : que dit la loi ?



Le travail en hauteur soumet les ouvriers à des risques de chute. En travaillant sur une échelle ou sur un toit plat, en tombant d’une ouverture, les risques sont nombreux et les conséquences peuvent être très graves. C’est pourquoi la loi prévoit des obligations à respecter pour assurer la sécurité de ceux qui travaillent en hauteur, pour prévenir et réduire les risques de chutes sur le chantier. Dans le Code du Travail, dans ses articles R.4323-58/59/65/66/60/63, de nombreuses dispositions sont à prendre pour les travaux en hauteur afin de préserver la santé, mais aussi la sécurité des travailleurs. Explications.

Quels sont les équipements obligatoires et l’encadrement officiel du travail en hauteur (BTP) ?

Il existe un certain nombre de réglementations qui s’appliquent au travail en hauteur. La plupart d’entre elles concernent la manière dont un employeur est tenu responsable de la sécurité de son employé lorsqu’il travaille en hauteur. Si vous gérez un chantier où des ouvriers doivent travailler en hauteur, vous êtes tenu de respecter des conditions précises pour leur assurer un travail en toute sécurité.

Notamment, il faut éviter autant que possible les travaux qui impliquent des travaux en hauteur dangereux. Mettez une stratégie de sécurité en œuvre afin de minimiser la hauteur et les conséquences d’une chute. Il est obligatoire d’installer des équipements de sécurité individuelle (EPI) et collective qui empêchent les chutes comme les harnais individuels, les lignes de vie, les filets de sécurité, les crinolines, les systèmes verticaux reliés à des supports et ancrages sécurisés, etc. Vous trouverez ce type d’équipements obligatoires sur le site de Vertic, une enseigne spécialisée dans le domaine des équipements de sécurité pour le travail en hauteur.

travail en hauteur

Quelles sont les obligations d’un employeur planifiant un travail en hauteur ?

Si vous êtes un employeur qui planifie un chantier impliquant du travail en hauteur, veillez à ce que les employés reçoivent des instructions et une formation spécifique pour travailler en hauteur. Vous devez également vous assurer que le travail reste planifié, organisé et supervisé à tout moment.

Les risques de chute liés aux surfaces fragiles doivent être correctement contrôlés. Il importe aussi de tenir compte des conditions météorologiques à chaque fois que vous envisagez un travail en hauteur. Aussi, vérifiez que tous les équipements de sécurité portés par les ouvriers sont bien aux normes, à leur taille, contrôlés et inspectés régulièrement. Il en va de même pour le lieu où le travail sera effectué. D’autre part, veillez également à prendre toutes les précautions qui minimisent le risque de chute d’objets et de débris.

Bien sûr, les employeurs ne peuvent pas tout contrôler et prévenir les risques à 100%, cependant, il y a un niveau de responsabilité à assumer par l’employé pour assurer la sécurité sur le chantier.

Même si l’employeur n’a pas la main sur certains points, en particulier la façon dont son employé se comportera lors des travaux en hauteur, les employés doivent se conformer à la réglementation sur le travail en hauteur. Par exemple, les ouvriers ne doivent pas travailler sous l’influence d’une substance qui pourrait les amener à devenir un danger pour eux-mêmes ou pour les autres au travail.


Notez cet article :
Travail en hauteur : que dit la loi ? 5.00/5 - 1 vote

Auteur : Julie


Commentaires :