Accueil > Prise de Terre Installation Prise de Terre Masse Electrique

Prise de Terre

Tout logement nouvellement construit doit impérativement avoir une prise de terre selon la norme française respectant la référence NF C15-100. Une prise de terre est un concept qui consiste à porter la masse électrique terreuse au potentiel équivalent à 0 Volt. La valeur nulle de la potentialité contourne tout problème électrique récurrent comme l’électrisation, l’électrocution ou autre conséquence de défaut d’isolement ou de fuite de tension.




Cette valeur dépend de la résistivité du sol où elle est implantée, résistivité qui varie en fonction de la température, de l’humidité et de la corrosion approximative.

Il est conseillé de ne jamais mettre la prise en contact avec de l’eau, mais il faut la fixer dans un endroit loin des usures et protégé contre le changement climatique.

Lors d’une fuite de courant, d’une perte hectométrique, d’un défaut d’isolement, d’une surtension (quelle que soit sa provenance, foudre ou autre), et des décharges électrostatiques, le disjoncteur différentiel auquel le conducteur phase de la prise de terre est relié se déclenche automatiquement.

Ainsi, toute anomalie sera détectée par le disjoncteur dont le déclenchement permet au câble vert jaune phase d’évacuer les charges électriques anormales à travers l’installation des conducteurs enterrés, en passant par les barrettes de terre qui est l’intermédiaire entre la mise à la terre et l’installation électrique du bâtiment.

Il est préférable d’alimenter les appareils électroménagers tels que le réfrigérateur, le congélateur ou autre à une prise reliée à la terre.

Il est indispensable de vérifier son installation et sa valeur pour les vieilles bâtisses et les anciennes constructions, de l’améliorer si sa valeur ne correspond pas à la norme exigée ou d’en créer si vraiment elle n’existe pas, cela nécessite le service d’un vrai professionnel, vu son importance.

Installation

La prise de terre est une mesure de sécurité pour protéger les usagers contre toute forme d’insécurité électrique. On a besoin des matériaux suivants pour pouvoir l’installer : une boîte de ciment, une boucle à fond de fouille ou un piquet de terre, une barrette de mesure, un acier galvanisé ou du cuivre nu, des vis et une gaine TPC.




Prévoir également les outils indispensables comme une perceuse, une pelle, un voltmètre, une pince, un couteau d’électricien et un tournevis isolé pour obtenir une installation en bonne et due forme.

Commencer par creuser un trou d’une profondeur de deux mètres près de la maison pour implanter le piquet de terre. Pour permettre un regard de visite, soutenir le piquet avec une bride de serrage qui est à isoler dans la boîte de ciment et à couvrir de mastic ou de goudron.

Tirer à partir de la boîte l’acier galvanisé ou le cuivre nu et le relier avec la barrette de mesure puis le fixer à l’aide des vis spécifiées. Si la distance entre ces 3 parties semble assez éloignée, il est conseillé de passer l’acier galvanisé ou le cuivre nu dans la gaine TPC qui servira d’intermédiaire entre la prise de terre et le tableau de répartition.

Il est suggéré de placer la barrette de mesure au milieu des ressources, à environ 30 cm du sol, sur le mur. Ensuite, il suffit de brancher la barrette de mesure au tableau de répartition par le biais d’un câble vert jaune qui est le conducteur principal.

L’une des extrémités du câble vert jaune sera connectée avec la barrette de mesure tandis que l’autre avec le bornier de répartition. Pour s’assurer de la qualité de cette mise à la terre, il est recommandé de la faire vérifier par un spécialiste.

Par ailleurs, pour raison de sécurité, il est à noter que durant toute l’installation, ne jamais brancher le câble à une source d’alimentation électrique, ni déclencher le disjoncteur différentiel.

Types de modèles

Trois types ou trois techniques de prises de terre peuvent être adoptées. La technique la plus courante, voire même classique, avec une réalisation des plus faciles et celle usant d’un piquet de cuivre ou d’acier galvanisé. Le système a pour nature d’implanter dans le sol un seul piquet à une profondeur de deux mètres, ou aux angles du site avec 4 piquets.




Ces piquets seront raccordés au conducteur de terre qui va à la barrette pour être connectés avec l’installation électrique de la maison.

Sa valeur est la meilleure qu’on puisse obtenir si le sol où elle est plantée est humide, il est possible d’améliorer cette valeur si elle n’est pas très satisfaisante en ajoutant des piquets.

L’autre type de mise à la terre est celui appelé boucle à fond de fouille, ce dernier correspond à former un boucle autour de la maison en creusant une tranchée et à y enfoncer un acier galvanisé de 9,5 mm² ou du cuivre nu de 25 mm². La dernière forme de prise de terre est celle utilisant du conducteur en tranchée.

C’est le système le plus adapté pour un immeuble déjà existant, il consiste à enfoncer un piquet aux environs de 2 mètres de profondeur et de tirer à partir de ce piquet du cuivre nu de 25 mm² en tant que conducteur de phase, dans une tranchée creusée dans le sol de 10 mètres à peu près de longueur.

Le branchement de la prise de terre avec l’installation extérieure est le même pour toutes les techniques. Malgré ces indications, une formation en électricité est impérative si on veut installer soi-même sa prise de terre, mais il est fortement recommandé de demander l’avis d’un spécialiste ou d’engager un professionnel pour éviter tout éventuel accident.




Notez cette page :
Prise de Terre Installation Prise de Terre Masse Electrique 4.63/5 - 19 votes




Partagez cette page :

Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez une fois par mois tous les meilleurs conseils travaux : les tutoriaux rénovation et construction, le choix de vos matériaux et équipements...

 

: Cadeau : Boite à outils offerte !

Merci de votre inscription !




Recevez 3 devis gratuits pour vos travaux :





Rejoignez
la communauté
Planete Travaux

+ de 100 000 membres

+ le kit travaux offert


Pour vos travaux :